Accueil
 
Avant-propos
 
Accès Adhérents
 
APEC Paris 14ème
 
Conseil Inter-Conservatoires des Parents d'Elèves
 
Le Conservatoire
 
Concerts, Auditions et Spectacles
 
Les Actualités
 
Bourse Permanente aux Manuels et Partitions de FI
 
Les Petites Annonces
 
La Parole aux Parents
 
Contacts
 
Les Mémorandums 2009, 2010 et du 09/04/2011
 
Galerie d'images
 
Rencontres du mois
 
Dossiers pédagogiques
 
Stages et Académies d'été, Vacances Musicales
 
Les Partenaires de l'APEC Paris 14ème
 
Liens utiles
 
Les Archives
Le Mémorandum 2010


LE MEMORANDUM 2010

 

Depuis notre rencontre avec Madame Danièle POURTAUD, Adjointe au Maire de Paris, Chargée, entre autres, de la culture dans le 14ème et Monsieur Pascal CHERKI, Maire du 14ème le mercredi 24 mars 2010, nous avons eu connaissance puis confirmation de nouveaux éléments qui nous ont emmené à interpeler de nouveau ces deux principaux responsables d’arrondissement sur la situation des locaux du Conservatoire :

Etant eux-mêmes au cœur de ce dossier, ils ne sont pas sans savoir que la totalité des services hospitaliers de Saint-Vincent-de-Paul déménage au cours de 2011 dans les locaux de la nouvelle maternité de l'avenue de l'observatoire.

 

Nous estimons avec raison que ce déménagement présente l’unique opportunité que nous n’aurions jamais de doter notre arrondissement d’un conservatoire plus fonctionnel et adapté, d’une part, à sa double vocation (enseignement et productions artistiques) et d’autre part, à la demande de nombreux parents du 14èmearrondissement.

 

Aussi, avant l’aménagement de ce site en « éco quartier » selon le souhait de la Ville de Paris, nous avons réitéré le 13 novembre 2010, par courrier porté en Mairie, notre demande de transfert temporaire du Conservatoire sur ce site pour permettre la construction d’un nouveau bâtiment au 26 rue Mouton-Duvernet qui centraliserait toutes les activités du Conservatoire.

Nous avons réitéré également la demande de la tenue rapide d'une table ronde ouverte, en dehors du cadre du Conseil d'Etablissement, à toutes les personnes du 14ème qui pourraient aider à la réalisation de ce projet dès le mois de janvier 2011.

 

La lettre ouverte, intitulée "Mémorandum 2010", que nous avons adressée à Madame Danièle POURTAUD et à Monsieur Pascal CHERKI à la suite d’une réunion publique, ouverte à l’ensemble des parents d’élèves du Conservatoire, tenue le samedi 06 novembre 2010, reprend les principales propositions du texte "reconstruction du Conservatoire" du Mémorandum 2009 du 13 mai 2009.

Pour confirmer le sentiment partagé par les parents d’élèves de disposer le plus rapidement possible d’une structure d’accueil convenable pour les enseignements artistiques, nous avons joint au Mémorandum 2010 une pétition de signatures effectuées principalement à la soirée du concert des classes de Chant/Choral du 18 juin 2010.

 

Nous avons apprécié diversement, voire très négativement dans l’ensemble au cours de la réunion du 06 novembre 2010, les explications données par Madame Danièle POURTAUD au Conseil d’Etablissement du 16 février 2010, ainsi que celles exposées à Olivier DEKENS, représentant les parents d’élèves lors de la rencontre du 24 mars 2010 :

Alors que,

·        d’une part, les termes du Rapport d'inspection général de la Ville de Paris de novembre 2009, suite à l’inspection du Conservatoire en octobre 2008, soulignent sans ambages l’exiguïté et l’inadaptation des locaux pour un effectif de 1200 élèves en moyenne par an et près de 80 professeurs,

·        que d’autre part, le même constat ait été partagé à l’unanimité lors du Conseil d'Etablissement de février 2010 par les participants,

nous ne pouvons plus nous contenter du statu quo et d’une réponse irresponsable : « La Ville de Paris n’a pas voté de budget pour la construction d’un conservatoire dans le 14ème arrondissement dans la mandature actuelle ».

 

Notre arrondissement serait-il abonné au statut virtuel de « prioritaire pour une future mandature, puis à une autre et ainsi de suite… » ? Bien encore, attendrons-nous que les arrondissements de l’Est parisien soient dotés tous de nouveaux conservatoires avant que l’on daigne panser le nôtre et éradiquer son exiguïté ?

Depuis 2001, nous n’avons pas cessé d’alerter les responsables de notre arrondissement. Cependant, leurs réactions, hier et aujourd’hui, ne sont pas à la hauteur de nos attentes.

Nous ne voulons plus être « prioritaires ». Nous attendons voir ces responsables se mouiller la chemise comme le font leurs collègues des autres arrondissements.

 

Toutefois, notre engagement et notre détermination restent intacts.

 

 

1er vœu :

Un nouveau Conservatoire

plus fonctionnel et adapté

à l’enseignement et

à la production artistiques

 

 

 

3ème vœu :

Un nouveau Conservatoire

plus fonctionnel et adapté

à l’enseignement et

à la production artistiques

 

     

   

 

 

2ème vœu :

Un nouveau Conservatoire

plus fonctionnel et adapté

à l’enseignement et

à la production artistiques

 

 

 

4ème vœu :

Un nouveau Conservatoire

plus fonctionnel et adapté

à l’enseignement et

à la production artistiques

 

 

                                                

MEMORANDUM 2010

en faveur du transfert provisoire du Conservatoire Municipal Darius Milhaud

dans les locaux principaux de l’Hôpital Saint-Vincent-de-Paul

et de la construction d’un nouveau conservatoire au 26 rue Mouton-Duvernet

 

 

Monsieur le Maire du 14ème arrondissement de Paris,

Madame l’Adjointe au Maire de Paris, Conseillère déléguée auprès du Maire du 14ème, chargée de la culture,

 

 

Dans un précédent courrier ouvert, le MEMORANDUM 2009, nous vous avons déjà exposé en grande partie notre proposition de voir doter notre arrondissement d’un conservatoire adapté et fonctionnel.

 

Nous vous rappelons et vous en conviendriez avec nous que le Conservatoire Municipal Darius Milhaud du 14èmearrondissement de Paris a été construit et livré en 1981 en dépit du bon sens, des normes de sécurité et de volume des salles. Nous entendons par volume, le produit entre la superficie et la hauteur sous plafond.

 

En quelques années de mise en service, les locaux se sont rapidement dégradés : fermeture pour inondation, intrusion de rats, moisissures des murs et dégradation des moquettes.

Malgré les travaux de "rustine" encore programmés pour effacer ce vieillissement des locaux, rien ne peut être fait, dans sa structure actuelle, pour remédier au manque de places et de salles inappropriées à l’apprentissage de la musique, de la danse et du théâtre.

Nous faisons remarquer qu’actuellement, le mur rénové du couloir Bizet-André se dégrade à la faveur de l’humidité.

 

D’une manière générale, ce conservatoire ne répond plus à la demande des familles du 14ème arrondissement et aux conditions de travail des professeurs et des élèves.

Dès son ouverture, le conservatoire accueillait déjà près de 1000 élèves alors que sa capacité maximum prévue était de 850 à 900 élèves. Depuis, il en accueille en moyenne plus de 1150 chaque année.

 

Toutes les constations et conclusions faites par la direction du Conservatoire, les professeurs et les parents d’élèves sont de la même nature : « L’établissement n’est pas adapté à sa vocation. D’un avis général, sur un nombre important d’aspects, les conditions de travail et de sécurité ne sont pas satisfaisantes… ».

 

La mise à disposition de quatre nouvelles salles à la rue Boulard, et non "l’agrandissement" ou "l’extension du Conservatoire" comme écrit dans les revues de la Mairie, ne compense pas le transfert des cours donnés dans sept salles de la rue Alésia sur le site principal du Conservatoire.  

 

Pour un inventaire sommaire, la situation est toujours la suivante au 26 rue Mouton-Duvernet (voir cartes ci-jointes) :

 

·         Six salles sur treize au 2ème sous-sol, utilisées pour les cours de musique, ne devraient pas être affectées à cet usage dont quatre (Couperin, Offenbach, Chabrier et Messiaen) présentent des problèmes d’aération, de lumière du jour, de hauteur sous plafond et de superficie.

La salle Messiaen est même surnommée la salle fantôme. Seuls quelques initiés connaissent son existence même si elle est utilisée pour des cours d’instruments. De coutume, elle sert de rangement pour les instruments de percussions.

Quant à la salle Chabrier, cette appellation lui sied très mal. Elle ne présente rien d’une salle de cours mais beaucoup plus d’un local technique ou d’un débarras. D’ailleurs, c’était son affectation d’origine. Les travaux entrepris avec l’installation des spots lumineux ne change en rien son exigüité.

Les deux autres salles, Bizet et André, ont des problèmes de hauteur sous plafond, et les systèmes d’aération et d’éclairage ne sont pas très satisfaisants.

La salle Charpentier présente les mêmes similitudes que les deux précédentes.

 

·         Les deux salles, utilisées pour les cours de danse, qui se trouvent au même niveau, ne sont pas aux normes (superficie et dégagement). De plus, elles sont polyvalentes et cela pose des problèmes de conditions de travail, d’hygiène et de sécurité :

 

-     La salle Calmel est depuis 2001 transformée en Auditorium. Il est devenu sa vocation première (concerts, auditions et répétitions des ensembles).

 

-     La salle Chateaubriand est aussi utilisée pour les cours de percussions et d’éveil musical.

Même si la direction planifie les cours de manière à utiliser au maximum la seule salle aux normes, la salle Zambelli dans la Mairie-Annexe, force est de constater qu’un nombre important de cours de danse a lieu encore à l’auditorium et en salle Chateaubriand.

Les problèmes de capacité et de normes ne sont pas entièrement résolus.

 

·         Il est aussi évident de faire un point sur les salles administratives :

 

-     Les bureaux 1 (Secrétariat Général) et 2 ont des problèmes d’aération.

-     Le bureau 3, de la chargée de scolarité, n’est pas aux normes (hauteur sur plafond).

-     Les professeurs du Conservatoire Municipal ne disposent pas de salle. Leurs casiers sont dans le couloir à la portée des élèves, voire à tout venant.

 

D’un point de vue général, les solutions à moyen et court termes envisagées depuis 2004 (188 rue d’Alésia et 40 rue Boulard) et maintenant depuis deux ans à Boulard, ne sont pas viables à long terme.

 

Cet état de fait limite les choix du Conservatoire dans l’élaboration d’un projet d’établissement qui ne peut en aucun cas être ambitieux pour cause d’exigüité des locaux.

 

Suite à des éléments nouveaux qui répondent à l’une des deux sous-entendues principales réserves(1) que vous opposiez à la proposition de l’Association des Parents d’Elèves du Conservatoire, soutenue par l’ensemble des usagers du Conservatoire, nous demandons avec insistance, la reconstruction in situ d’un nouveau bâtiment plus adapté et fonctionnel aux activités d’un conservatoire moderne.

 

En effet, le déménagement en 2011 de la totalité des services hospitaliers de Saint-Vincent-de-Paul dans les locaux de la nouvelle maternité de l’avenue de l’observatoire, laisse une très grande opportunité à la réalisation de cette proposition.

 

L’aménagement de cet ensemble en "éco quartier" n’intervenant probablement qu’à partir de 2013-2014 selon les informations provenant de vos services, nous vous demandons le transfert temporaire de toutes les activités du Conservatoire Municipal dès la rentrée prochaine, en septembre 2011, dans les locaux centraux principaux laissés vacants de l’hôpital.

Cette demande entraîne in facto une autre dans son sillage : La suppression immédiate de tous les travaux de rénovation envisagés sur le site du 26, rue Mouton-Duvernet.

 

Dans un deuxième temps, une réflexion doit être menée rapidement sur les grandes orientations de la reconstruction du Conservatoire au 26 rue Mouton-Duvernet en associant toutes les parties prenantes du Conseil d’Etablissement.

 

Sur cet aspects, les premières propositions et suggestions de l'Association des Parents d’Elèves et amis du Conservatoire contenues dans le MEMORANDUM 2009 sont à être versées à la concertation.

 

Nous vous demandons d’entreprendre dès maintenant, avec l’ensemble des membres du Conseil d’arrondissement, tous les recours et démarches indispensables auprès de la Ville de Paris pour que cela soit effectif.

 

Il ne s’agit plus de tergiverser sur ce dossier comme cela a prévalu au cours des discussions sur les choix du projet de réaménagement de l’hôpital Broussais où, seuls ceux qui ont crié le plus fort, ont été entendus.

 

Par ailleurs, nous n’allons pas vous apprendre que les choix politiques qui ont été faits à un moment donné peuvent être réajustés en fonction des réalités du terrain. Seule la volonté politique prédomine.

 

Madame l’Adjointe au Maire, Monsieur le Maire, nous vous donnons une formidable occasion de nous la démontrer.

 

 

Pour tous les parents d’élèves du Conservatoire,

 

Olivier DEKENS, Secrétaire de l’APEC Paris 14ème

Abraham B. AGOUA, Président de l’APEC Paris 14ème

(Représentants des parents d’élèves au Conseil d’Etablissement du Conservatoire Municipal).  

 

 

 ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

(1)   Disponibilité d’un site suffisamment important pour accueillir la délocalisation temporaire du Conservatoire et le budget de financement.

 

Cliquez ici > Le Mémorandum 2009

Cliquez ici > Le Mémorandum du 09/04/2011

 

Courrier du Maire Pascal CHERKI en réponse au Mémorandum 2010

Mairie du 14e arrondissement

 

 

Réf. PC/DF/RB 268

                                                                                                         Paris, le 21 janvier 2011

 

  

                                                                                     Monsieur Abraham B. AGOUA

Président

Monsieur Olivier DEKENS

Secrétaire

Association des Parents d’Elèves

et amis du Conservatoire du XIV

arrondissement de Paris

15 rue Poirier de Narçay

75014 Paris

  

 

Monsieur le Président, Monsieur le Secrétaire,

 

Par courrier du 13 novembre dernier, vous avez attiré mon attention sur la situation des locaux du conservatoire Darius Milhaud. Je connais bien les problèmes de fonctionnement dont vous faites état et partage avec vous le constat d’un conservatoire mal adapté aux pratiques musicales. C’est la raison pour laquelle la question des locaux du conservatoire est l’une de mes préoccupations majeures.

 

Comme vous le savez, les mairies d’arrondissement ne sont pas des mairies de plein exercice et les décisions concernant l’investissement relèvent de la ville de Paris dans le cadre d’un programme pluriannuel d’investissement. Pierre Castagnou et l’équipe municipales précédente ont porté la construction d’un nouveau conservatoire pour la mandature 2008-2014, mais la Ville a investi dans d’autres conservatoires, notamment en raison du caractère d’urgence de certains travaux. L’hypothèse de l’installation sur le site de l’ancien hôpital Broussais, comme celle de la surélévation du conservatoire sur le site actuel s’inscrivait dans cette perspective.

 

N’ayant pu obtenir la construction d’un nouveau conservatoire pour cette mandature, la mairie du 14ème a tenu à améliorer le conservatoire actuel, en réalisant des travaux sur le site de la rue Mouton-Duvernet et en créant une annexe au 40, rue Boulard, permettant au conservatoire de disposer de deux bureaux, de quatre salles de cours et de deux salles pour l’art dramatique. Si ces investissements ne sont pas suffisants, ils permettent toutefois une véritable amélioration de la pratique artistique pour les élèves du conservatoire.

 

Je tiens à vous préciser que le déménagement du conservatoire sur le site de l’ancien hôpital Saint Vincent de Paul n’a pas été retenu par la Ville de Paris. Nous y construirons des logements, ainsi que des équipements à caractère collectif (crèche, école ou gymnase) à même de réponde aux besoins de notre arrondissement.

 

D’autre part, l’hypothèse d’un déménagement temporaire du conservatoire ne saurait être envisagée. A ce stade, c’est l’AP-HP qui reste propriétaire des locaux et la Ville de Paris ne peut donc pas décider unilatéralement de l’attribution des locaux. De plus, un déménagement temporaire n’a de sens que si la construction d’un nouveau conservatoire est initiée. Or ce projet ne pourra voir le jour avant la prochaine mandature.

 

Je tiens toutefois à vous assurer de ma volonté de doter notre arrondissement d’un conservatoire à la hauteur. C’est la raison pour laquelle j’ai demandé aux services compétents d’étudier toutes les hypothèses afin qu’un nouveau conservatoire puisse voir le jour dans notre arrondissement.

 

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, Monsieur le Secrétaire, à l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

 

 

Pascal CHERKI

Maire du 14ème arrondissement      

 

 Mise à jour du 09 mars 2011 

 

Réponse de l'APEC Paris 14ème au courrier ci-dessus du Maire Pascal CHERKI

Association des Parents d’Elèves et amis du Conservatoire

          du XIVème arrondissement de Paris

 

                                                                                   

                                 Monsieur Pascal CHERKI,

                                 Maire,

                                 Conseiller de Paris

                                                        Secrétariat Général

                                                                                            2 Place Ferdinand Brunot

                                                                                                        75675  PARIS CEDEX 14

 

 

                                                                                                         Paris, le 09 mars 2011

 

Monsieur le Maire,

 

A la lecture de votre courrier daté du 21 janvier 2011 en réponse à notre lettre ouverte du 13 novembre 2010 accompagnée d’une pétition de signatures des parents d’élèves du Conservatoire, nous avons la conviction certaine que, soit vous ignorez complètement la situation actuelle du fonctionnement du Conservatoire dû à son exiguïté  et les conséquences que cela entraîne pour les agents administratifs, les professeurs et les élèves, soit vous vous en fichez éperdument !

 

Nous ne vous avons pas demandé, Monsieur le Maire, de nous répéter les mêmes sempiternelles litanies de notre rencontre du 24 mars 2010 à la Mairie.

 

Nous ne vous demandons pas non plus de faire état de vos « difficulté », voire de votre manque de volonté politique, à faire aboutir une proposition quand vous ne vous l’appropriez pas entièrement.

 

Nous tenons à vous rappeler que vous aviez été, ainsi que Madame POURTAUD – elle l’est de nouveau – membres de l’exécutif du Conseil de la Ville de Paris.

Si cette proximité pendant deux mandatures ne vous permet pas, à vous et à votre majorité, de porter à terme la construction effective d’un nouveau conservatoire, ce n’est pas à une énième mandature que cela se réalisera.

 

Nous ne savons pas à quels « services compétents » avez-vous demandé des études.

Cependant, nous tenons à vous préciser que toutes les hypothèses possibles ont été envisagées en 2007 par l’Association des Parents d’Elèves du Conservatoire, en partie à l’instigation de Monsieur Pierre CASTAGNOU.

Ainsi, nous avons transmis le document « Conservatoire du 14ème – Plaidoyer pour un nouveau Conservatoire » à Madame POURTAUD et à Monsieur CASTAGNOU.

 

Nous vous avons présenté le cas de l’hôpital Saint-Vincent-de-Paul dans la lettre ouverte du 13 mai 2009 – Mémorandum 2009 – et auparavant, nous en avons évoqué au Conseil d’Etablissement du 19 juin 2008.

Mais à l’époque, sachant pertinemment que les services hospitaliers allaient définitivement déménager du site quelques années plus tard, la majorité municipale a soutenu pour des raisons idéologiques et politiques les grèves des agents hospitaliers de l’hôpital contre sa fermeture avec une banderole sur le fronton de la Mairie.

 

En faisant une rétrospective de la situation, votre majorité n’a jamais réellement intégré dans ses objectifs immédiats, à notre avis et ce, malgré ses promesses électorales, la construction d’un nouveau conservatoire dans le 14èmearrondissement.

 

Par ailleurs, nous ne pensons pas que les responsables de l’AP-HP soient aussi bornés et irresponsables si une discussion sérieuse est engagée par la Ville de Paris pour l’occupation d’une partie des locaux par le Conservatoire.

De plus, que reviendrait faire l’AP-HP sur un site sachant qu’il fera l’objet d’un aménagement dans deux ou trois ans et que la Ville de Paris pourrait faire valoir son droit de propriétaire sur un site inoccupé.

 

Sauf respect pour votre fonction, Monsieur le Maire, vos explications ne tiennent pas la route et celle qui consiste à enfoncer les portes ouvertes en affirmant que « les mairies d’arrondissement ne sont pas des mairies de plein exercice » tel un politique en manque d’inspiration, ne nous rassure pas – nous vous citons de nouveau – de votre « volonté de doter notre arrondissement d’un conservatoire à la hauteur ».

 

Monsieur le Maire, les parents apprécieraient que vous les souteniez en toute circonstance.

Nous sommes convaincus que vous pouvez aider les concitoyens de l'arrondissement en appuyant leurs légitimes demandes auprès des responsables politiques de la Ville de Paris.

Vous montrerez ainsi que la politique culturelle, embrassant les aspirations diverses de l'ensemble de la population, est l’un des objectifs des avancées que vous souhaitiez pour le 14ème arrondissement,  ici et maintenant.

 

Aussi sachez, Monsieur le Maire, que nous ne relâcherons pas nos efforts tant que nous n’aurions pas constaté les prémices d’une solution concrète et durable, avec des salles conformes à la pratique collective musicale et d’ensembles.

 

Recevez, Monsieur le Maire, nos salutations les meilleures et les plus cordiales

 

 

                                        Secrétaire                                                                  Président

                                  Olivier DEKENS                                                    Abraham B. AGOUA

   

   Mise à jour du 09 mars 2011 

 

< Retour à l'accueil                                                      Informations Légales                                                     ^ Haut de page

© 2017 - APEC Paris 14ème - Tous droits réservés