Accueil
 
Avant-propos
 
Accès Adhérents
 
APEC Paris 14ème
 
Conseil Inter-Conservatoires des Parents d'Elèves
 
Le Conservatoire
 
Concerts, Auditions et Spectacles
 
Les Actualités
 
Bourse Permanente aux Manuels et Partitions de FI
 
Les Petites Annonces
 
La Parole aux Parents
 
Contacts
 
Les Mémorandums 2009, 2010 et du 09/04/2011
 
Galerie d'images
 
Rencontres du mois
 
Dossiers pédagogiques
 
Stages et Académies d'été, Vacances Musicales
 
Les Partenaires de l'APEC Paris 14ème
 
Liens utiles
 
Les Archives
Musique et langage


MUSIQUE ET LANGAGE

 

1.      Langage

 

Art des sons, la musique a un pouvoir expressif très fort : c'est une forme de langage, en relation avec la vie en société, le travail, la danse, d'autres formes d'art... avec tous les aspects de l'humanité, en somme.

 

Les voix. 

Il existe deux genres de voix : les voix d'hommes, les voix de femmes ou les voix d'enfants (plus aiguës d'une octave que les voix d'hommes).

On distingue généralement six voix chantées, de la plus aiguë à la plus grave

Imaginez une échelle sur laquelle chaque voix s’inscrirait de sa note la plus grave à sa note la plus aiguë : on appelle cela la tessiture.

 

          Ø       La subdivision des voix

 

 

voix de femmes

ou d’enfants

 

 

 

aiguë

 

 

soprano

mezzo-soprano

 

grave

 

 

contralto ou alto

 

 

 

voix d’hommes

 

Aiguë

 

 

ténor

 

 

grave

 

 

baryton

basse

 

 

          Ø       Les ensembles vocaux

 

quatuor

 

 

soprano, alto, ténor, basse

 

 

quintette

 

 

soprano, alto, ténor, basse et voix intermédiaires

 

 

chorale

              

 

mêmes voix ou voix mixtes

 

 

chœur

 

 

mêmes voix ou voix mixtes

 

 

Les notes et la portée

 

Ø       les notes

Les sons sont définis par des notes - au nombre de sept (do, ré, mi, fa, sol, la, si). Matérialisées sur une portée, elles constituent une mélodie. Les notes sont écrites sur les lignes et dans les interlignes. Les lignes de la portée sont numérotées à partir du bas.

 

Ø       la portée

Ensemble de cinq lignes horizontale, sur et entre lesquelles le compositeur écrit les notes de musique.

Au début de la portée, on distingue la « clef » (sol, fa ou ut) qui donne la tonalité. La notation actuelle vient du Moyen-Age, avec des notes « blanches » ou « noires », des systèmes de croches (simples, doubles ou triples), des soupires, des pauses.

 

                                                            

                                                                   Portée

 

Que l'on monte ou que l'on descende sur la portée, on retrouve les mêmes notes, mais à des hauteurs différentes.  Cette série de notes, dites naturelles, forme une gamme.

 

 

                                                      

                                                                 ____                   ____                  ____

                                                                  1/2 ton                     1 ton 1/2                     1 ton

                                                                               

                                                                                 Gammes mineure et majeure

 

 

Les clés.

Elles se placent au début de la portée. La clé donne son nom à la note placée sur la même ligne. Le nom de cette note étant connu, on peut en déduire le nom des autres notes de la gamme.

 

 

                                                                   

                                                                  Clés                                 

                                                                  - première portée : clef de fa (4ème ou 3ème ligne)

                                                                  - deuxième portée : clef de sol (2ème ligne)

                                                                  - troisième portée : clef d'ut (1ère, 2ème, 3ème ou 4ème ligne)

           

 

Les altérations. 

Dans une mélodie, certaines notes peuvent être altérées :

le dièse (#) hausse la note d'un demi-ton ;

le bémol (b) baisse la note d'un demi-ton;

le bécarre rétablit la note naturelle. 

Dans certains morceaux, des altérations (des bémols et des dièses) sont placées à côté de la clé et données une fois pour toutes.

 

                                                                  

                                                                          fa dièse           fa bémol         fa bécarre

                                                                   Altérations

 

Les intervalles.

L'intervalle entre deux notes voisines représente un demi-ton. Deux demi-tons forment un ton.

                                                                                                                                                                                          

Notes modales, notes tonales.

Une gamme se construit en respectant les intervalles entre les différents degrés.

Les degrés sont composés par chacun des sept sons de l'échelle musicale. 

La variation des degrés détermine le mode. 

L'octave étant divisée en 7 intervalles irréguliers, 5 tons et 2 demi-tons diatoniques, on appelle « mode », la façon de disposer les 2 demi-tons diatoniques à l'intérieur d'une gamme diatonique. Ces notes sont appelées « notes modales ». Les notes qui ne varient pas sont appelées « notes tonales ». Gamme, accords et degrés constituent la tonalité.  Il existe deux types de tonalité : les tons majeurs (qui donnent une impression de gaieté) et les tons mineurs (impression de tristesse).

 

 

2.      Rythme, durée et intensité

 

Le rythme

Le rythme est une succession de sons courts et de sons longs, organisée suivant leur durée et leur intensité.

 

Le tempo.

Le tempo est la notation du mouvement dans lequel un morceau est écrit ou exécuté, indiquée en début de partition au moyen de termes italiens.

Si le tempo est la vitesse d’exécution d’une pièce musicale, noté sur la partition par le compositeur, les interprètes prennent souvent des libertés par rapport à ces indications.

Ils peuvent accélérer ou au contraire ralentir le tempo en fonction de ce qu’ils veulent exprimer en jouant : largo, adagio, andante, moderato, allegro, presto, prestissimo.

 

 

Mots italiens                      

 

traduction française

 

pulsation par minute

 

Largo

Adagio

Andante

Allegro 

Presto

 

large, ample, très lent

lent  

allant, sans traîner

vif, rapide

très vif, très rapide

 

40 à 60

60 à 80

80 à 120

120 à 170

170 à 240

 

 

La mesure, les barres de mesure 

La mesure est la division d'un morceau de musique en parties égales. Cette division est indiquée sur la portée par des barres perpendiculaires.

 

Le temps

Un temps est la division d'une mesure en deux, trois ou quatre parties, etc. Il existe donc : la mesure à deux temps, la mesure à trois temps, la mesure à quatre temps, etc. Pulsation, temps et tempo s'harmonisent à l'aide d'un métronome.          

 

La valeur des notes

On classe les notes selon leur durée : la ronde vaut deux blanches, qui valent chacune deux noires, qui valent elles-mêmes chacune deux croches, etc.

 

 

                                     

                                           Valeur des notes

 

 

Le point

Le point se place après la note. Il augmente la valeur de cette note de la moitié de sa durée primitive.

 

 

                                          

                                            Valeur des notes pointées.

 

 

Le silence. 

Le silence est l'absence ou l'interruption du son. La pause ne vaut pas seulement la valeur d'une ronde : elle signifie également le silence d'une mesure entière, quelle que soit cette mesure.

 

 

                                     

                                       Valeur des silences

 

 

L'intensité.

Les signes indiquant l'intensité sont placés sous la portée. Les signes des intensités stables - indiquant une intensité constante - sont représentés par les initiales de mots italiens :

Les signes des intensités évolutives indiquent une intensité qui varie progressivement :

 

 

Signes                      

 

Traduction italienne

 

Traduction française

 

< 

pp

p

mf

f

ff

 

crescendo

decrescendo

pianissimo

piano  

mezzo forte         

forte

fortissimo

 

de plus en plus fort

de plus en plus faible

très faible

faible

moyennement fort

fort

très fort

 

< Retour à l'accueil                                                   Informations Légales                                                 ^ Haut de page

© 2017 - APEC Paris 14ème - Tous droits réservés